Le ouija: un jeu dangereux?

Photo de Pavel Danilyuk sur Pexels.com

Oui.

Soyons clairs, cependant : la planchette en elle-même n’est qu’une planchette. Elle n’est pas plus dangereuse que celle d’un jeu de Monopoly! Le danger vient de l’activité, c’est-à-dire de la tentative de communication avec les « morts » sans savoir ce que l’on fait.

En conséquence, si l’on sait ce que l’on fait en établissant un contact avec des défunts, la planchette ne constitue qu’un simple outil de communication. Un bien piètre outil, cependant. En fait, on pourrait comparer l’utilisation du ouija à celle du télégraphe quand on pourrait utiliser un téléphone intelligent, qui serait beaucoup plus performant.

Mais revenons au danger. Sachez que dans les bonnes circonstances, l’activité pourrait se dérouler à merveille. Je souligne « dans les bonnes circonstances ». Or, la plupart des gens entreprennent de parler avec les morts dans des circonstances exécrables. D’abord, ils n’ont aucune idée de ce que cela implique et du fonctionnement de cette communication. Ensuite, ce qui est sans doute le plus désolant et le plus dangereux, c’est leur attitude face à cette activité.

Pensez-y bien! La plupart du temps, les gens qui tentent une séance de ouija le font par curiosité, pour s’amuser et se donner des frissons ou pire encore, dans un but négatif. Cet état d’esprit teinte leurs vibrations personnelles, et cet état mental est tout à fait perceptible par les entités spirituelles. Logiquement, percevant ces vibrations et ces intentions pour le moins frivoles, voire mesquines ou dangereuses, les esprits plus élevés (moralement parlant) éviteront la rencontre, car ils la considéreront improductive et inutile pour eux. Oui, ils ont mieux à faire que de nous divertir!

Ce faisant, ils laissent donc la place à tout un tas d’esprits désœuvrés ou mal intentionnés qui se feront un plaisir de procurer aux participants ce qu’ils sont venus chercher, à savoir une bonne frousse, les numéros de la loterie, une formule magique, etc. et de s’amuser à leurs dépens. Jusque-là, rien de bien préoccupant. Seulement, ce contact peut entraîner des situations beaucoup plus graves.

Nous avons compris que les esprits qui se prêteront au « jeu » présentent une certaine affinité mentale avec les participants. Eh bien, il est fort possible (pour ne pas dire probable), que ces esprits, ayant constaté cette affinité, décident de continuer à suivre certains des participants avec lesquels ils sont plus compatibles et qu’ils amorcent un début d’association qui, avec le temps, peut dégénérer en un grave processus d’obsession. Cela dépendra des esprits en cause et de multiples facteurs. Ce premier contact, lors de la séance, peut d’ailleurs avoir été suggéré à un ou plusieurs des participants pour favoriser cette association entre un obsesseur et sa victime. Les façons de procéder des esprits malveillants sont inimaginables et des plus subtils et sournois.

L’obsession est un risque réel associé aux communications avec les esprits si elles sont faites n’importe comment. Et ce n’est pas une amulette ni une pierre qui vous protégera. Pour avoir une idée de ce que l’obsession peut impliquer, je vous invite à lire l’ouvrage « Dans les coulisses de l’obsession« , dont vous trouverez une traduction sur mon site.

Et notre ange gardien; il ne va pas nous protéger?

Peut-être, mais peut-être pas. Il vous soufflera sans doute à l’oreille que ce n’est pas une bonne idée, mais il ne pourra pas vous empêcher de donner suite à votre projet, puisque vous avez votre libre-arbitre, c’est-à-dire la liberté de choisir ce que vous faites (laquelle vient avec la responsabilité d’en assumer les conséquences). De plus, ces « inconvénients » qui pourraient en découler peuvent avoir été planifiés pour vous faire progresser vers une compréhension différente des choses ou comme façon de racheter des situations passées (par exemple de régler un conflit instauré avec l’esprit enquiquineur dans une vie antérieure).

On décèle donc, derrière ce qui semblait à prime abord un simple divertissement, une activité sérieuse qui peut avoir des conséquences graves. La communication avec les esprits n’est pas à prendre à la légère. On peut le faire, certes, mais on doit le faire correctement, en sachant de quoi il en retourne et quels en sont les risques.

Je vous recommande donc très fortement de vous informer sur le sujet (idéalement avant d’essayer) en lisant « Le Livre des médiums » d’Allan Kardec. Je ne connais aucun ouvrage aussi complet sur le sujet. Il est aussi possible d’obtenir une version condensée, intitulée « Manuel d’évocation spirite ». Ces ouvrages vous permettront de mieux comprendre, entre autres choses, ce que sont les esprits, les types de manifestations, les types d’esprits, ce qu’est la médiumnité, les divers types de médiumnité, la façon de procéder pour communiquer avec les esprits et les risques associés à la communication avec les esprits.

Risqueriez-vous votre vie en sautant en parachute sans vous être préparés adéquatement? Ne la risquez pas en communiquant avec les esprits sans savoir ce que vous faites. La communication avec les esprits n’est pas un jeu. Les risques sont réels et sérieux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s