Réflexions pour Noël

Photo de Jessica Lewis sur Pexels.com

Je me permets aujourd’hui une petite réflexion toute personnelle, inspirée par le Temps des Fêtes.

Noël souligne la venue de Jésus sur Terre. Cet être exceptionnel a choisi de s’incarner de nouveau, comme n’importe quel être humain, pour venir éveiller les consciences et transmettre à tous de nouveaux enseignements pour favoriser la progression du genre humain.

Dans le livre « Vers la lumière », dicté à Chico Xavier par son guide, l’Esprit Emmanuel, on apprend que Jésus est en fait l’entité en charge du développement de tout notre système solaire, y compris de la Terre, depuis sa création, et qu’il en a supervisé toute l’évolution. Cela nous indique son degré d’élévation. Avec le concours de ses collaborateurs, il a veillé sur le développement de l’humanité depuis son apparition sur cette planète. À de nombreuses reprise, il y a affecté ses messagers pour transmettre ses enseignements et guider le cheminement des âmes incarnées.

Cela n’ayant pas suffi, il a décidé de venir lui-même sur Terre pour remettre les pendules à l’heure et insuffler un nouvel élan à la marche de l’humanité vers son but ultime. Il a sans contredit laissé sa marque sur notre planète. Si les autorités de son époque n’ont pas voulu accepter ces nouveaux enseignements qui ébranlaient leur contrôle sur la masse, il n’en demeure pas moins que son message a su traverser les époques.

Cependant, connaissant l’imperfection des humains, Jésus savait que son message ne serait pas adopté du jour au lendemain et qu’il serait déformé par plusieurs, interprété de mille et une manières et détourné à des fins personnelles. Aussi avait-il prévu envoyer à l’humanité un nouveau « sauveur » :

« Si vous m’aimez, gardez mes commandements. Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous : l’Esprit de vérité […] Mais le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. »

(Jean, chap. 14, v. 15-17 et 26)

Ce consolateur s’est pointé au milieu du XIXe siècle. Or cette fois, au lieu de prendre forme humaine, il a préféré passer par l’entremise des êtres spirituels, ce qui a permis de transmettre son message partout à la fois. Les humains reçurent ainsi de nombreux messages de haute teneur spirituelle dont les multiples origines venaient corroborer l’authenticité. Aux quatre coins de l’Europe et en Amérique, des médiums sans aucun lien entre eux, obtinrent des communications similaires, témoignant d’une origine unique. Ce foisonnement de communications mena à leur codification sous la forme de la doctrine spirite. C’est pourquoi on désigne souvent le spiritisme comme étant la Troisième Révélation (les dix commandements de Moïse et les enseignements de Jésus étant les deux premières). Il ne s’agit pas d’une œuvre humaine, mais bien de révélations que les esprits élevés ont faites aux humains.

En plus de son message, et peut-être parce qu’il savait qu’il serait déformé, Jésus nous a aussi laissé un modèle à suivre de par son comportement irréprochable. Le Nouveau Testament est rempli de ses exemples d’amour, d’ouverture, d’acceptation, de compassion, de pardon, d’enseignement, de charité. Peu d’entre nous y parviendront dans cette existence-ci, mais c’est l’idéal à viser. En fait, cela se résume dans ses deux règles d’or toutes simples :

« Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés. »

« Ne faites pas aux autres, ce que vous ne voudriez pas que l’on vous fasse, mais faites pour eux, ce que vous souhaiteriez que l’on fasse pour vous. »

Ces règles s’appliquent dans toutes les circonstances de la vie. TOUTES! C’est la route la plus directe pour votre ascension.

Je vous invite à y réfléchir, mais surtout à vous efforcer de les mettre en pratique le plus souvent possible. C’est souvent difficile, car nous ne les avons pas assimilées, mais c’est faisable. Les résultats ne se feront pas attendre. J’y reviendrai plus spécifiquement dans d’autres billets, vu leur importance.

Joyeuses Fêtes!