Un oubli bénéfique

Photo de Khoa Vu00f5 sur Pexels.com

Lorsqu’un Esprit s’incarne pour une autre existence terrestre, il perd momentanément la mémoire de ce qu’il est et de ses existences passées. Cette amnésie temporaire perdure toute sa vie, et dans certains cas, selon le degré d’évolution de l’Esprit, elle se prolonge même après le retour dans le monde spirituel.

Quoique l’on puisse en penser, cet oubli est nécessaire pour permettre à l’Esprit de repartir à neuf, sur les bases qu’il a acquises pendant son dernier séjour dans le monde spirituel.

Chacun de nous traîne un lourd bagage d’expériences passées peu reluisantes, voire honteuses. Avoir souvenir de ces événements entraverait sérieusement la progression de l’Esprit, lequel pourrait devoir composer avec une grave culpabilité ou une incontrôlable haine qui déséquilibrerait ses émotions. D’autant plus que les Esprits se réincarnent bien souvent aux côtés de leurs victimes et bourreaux (aux sens propre et figuré) afin de racheter leurs fautes. Seriez-vous porté à aider votre voisin si vous saviez qu’il vous a persécuté dans une vie précédente? Feriez-vous confiance à votre frère si vous saviez qu’il a assassiné votre mari, dans une autre vie, pour éliminer un rival amoureux? Et comment ceux-ci se comporteraient-ils à votre égard, car vous n’êtes pas sans fautes non plus?

Nos relations sociales s’en trouveraient sérieusement handicapées! Or, nous avons besoin de ces contacts et de ces échanges avec les autres pour notre avancement. C’est dans ces moments que nous appliquons les concepts assimilés et mettons à l’épreuve nos résolutions d’amour, de compassion, de charité et d’écoute.

L’oubli du passé joue aussi un rôle crucial pour l’enfance de l’Esprit incarné et son éducation au sein de la famille. Cet oubli rend l’esprit beaucoup plus ouvert aux influences parentales, familiales et du milieu. Les parents pourront donc plus facilement lui inculquer de bonnes valeurs et règles de conduite que si l’Esprit avait conservé sa personnalité et toute son expérience de vie précédente. Vous imaginez si un parent reconnaissait son enfant comme la personne qui l’a ruiné dans une existence précédente ou qui l’a fait condamner? Comment pourrait-il lui témoigner l’amour et la tendresse requises? Heureusement, ayant oublié leur propre passé et ignorant celui de leur enfant, les parents accueillent un « nouvel » être de manière objective, et le plus souvent avec amour et bonnes intentions.

Néanmoins, le fait de ne pas se rappeler de nos expériences passées ne signifie pas qu’elles n’ont pas de répercussions sur notre incarnation actuelle. Bien au contraire! Toute notre existence actuelle découle de ces vies antérieures : nos parents, nos frères et sœurs (ou leur absence), nos conjoints, notre milieu de vie, nos amis, nos collègues; toute notre vie a été planifiée pour nous permettre d’apprendre, de nous racheter et de progresser.

À défaut de nous rappeler des détails de nos vies antérieures, une observation de notre vie présente peut nous donner des indices sur ces vies passées, quoique cela ait peu d’utilité concrète. En effet, ce qui importe réellement, puisque nous ne pouvons pas modifier nos vies précédentes, c’est ce que nous ferons de celle-ci, laquelle déterminera notre avenir. C’est donc là-dessus que je vous invite à concentrer vos efforts, car cela en prend beaucoup!

Au travail, mes amis! Faites en sorte qu’on se rappelle de vous pour les bonnes raisons après votre passage dans cette vie.